Risques

Les avantages fiscaux obtenus via la conclusion du mandat de gestion ISF sont acquis en contrepartie de risques et contraintes. Le mandat de gestion expose notamment l’investisseur à :

 

    • Risques liés à l’investissement dans des titres non cotés
    • Risques de perte en capital
      Aucune garantie en capital n’est proposée. La valeur de cession des titres peut être inférieure au prix de souscription et l’investisseur peut donc perdre tout ou partie de son investissement initial.
    • Risque de liquidité
      Malgré la recherche d’une cession complète du portefeuille à un horizon de 7 ans, la faible liquidité des titres peut entrainer un dépassement de ce délai. Pour profiter de l’avantage fiscal, l’investissement doit être bloqué pour une durée minimale de 5,5 ans.
    • Risques liés aux frais payés par les PME
      Ces frais sont susceptibles de remettre en cause la santé financière des entreprises et d’impacter la performance de l’investissement.
    • Risque de limitation de la performance
      L’option d’achat consentie aux PME limite l’accès de l’investisseur à la valeur créée. Le potentiel de plus-value est donc plafonné sur une période donnée (entre 5,5 et 7 ans), alors que l’investisseur supportera toute moins-value si l’investissement évoluait défavorablement.